Minus sans lactose

Les produits laitiers : irremplaçables !

Les produits laitiers : irremplaçables !

 

Manger un produit laitier à chaque repas, telle est la recommandation édictée aujourd'hui par les pouvoirs publics.

Qu'entend-on par 3 produits laitiers ? 
Afin de couvrir nos besoins en calcium, nous pourrions, comme nos ancêtres, croquer les os et les arêtes des animaux que nous consommons. Cependant, depuis plusieurs milliers d'années, nous disposons du lait issu des animaux d'élevage pour couvrir ces besoins.

Un produit laitier, c'est une portion usuelle de lait (tasse) ou un laitage (un yaourt ou un pot d'entremets) ou encore une portion de fromage correspondant à environ 30 grammes. Idéalement, pour éviter les matières grasses et le sel contenus dans le fromage, il faudrait chaque jour alterner lait, laitage et fromage. 

Des problèmes plus graves à long terme

Les laits et tous leurs dérivés (laitages, fromages) représentent en France notre principale source de calcium. De plus, ce calcium "laitier" est particulièrement bien assimilé, c'est pourquoi il est recommandé de consommer 3 produits laitiers au quotidien. 

Les personnes intolérantes au lactose, qui présentent un déficit primaire, peuvent continuer à consommer des aliments à faibles doses de lactose comme les yaourts ou les fromages. Il sera cependant peut-être utile de choisir un lait sans lactose pour éviter une consommation excessive de fromage (souvent riche en matière grasse et en sel), pour cuisiner et ainsi varier les plaisirs alimentaires. 

Les personnes présentant un déficit secondaire sont plus soumises à des restrictions pendant les crises douloureuses ou les séances thérapeutiques (lors des traitements) et sont parallèlement fraigilisées par des malabsorptions en certains nutriments pouvant causer des subcarences, voire une dénutrition. Pour compenser ces malabsorptions et les difficultés liées au contexte de la maladie (perte d'appétit, stress, troubles digestifs), l'alimentation doit être de bonne qualité nutritionnelle et la plus variée possible. Des préparations sans lactose, riches en protéines, en calcium et autres nutriments peuvent trouver toute leur place auprès de ces personnes vulnérables ayant l'habitude de consommer des produits laitiers.