Minus sans lactose

Comment diagnostiquer ?

Comment diagnostiquer ?


Parce que l'intolérance au lactose ne peut être déterminée par le sang ou par des tests de selles grèves, elle est souvent négligée comme cause possible des symptômes. Beaucoup de personnes touchées souffrent en silence et pensent à tort qu'elles doivent vivre avec ces inconvénients.


Cependant, il existe différents tests susceptibles de diagnostiquer l'intolérance au lactose.

L'un d'entre eux consiste à suivre un régime sans lactose pendant une période déterminée (généralement entre 1 à 2 semaines). Cette méthode efficace est un peu contraignante car elle suppose de modifier ses habitudes alimentaires et d'être vigilant sur la composition des plats non cuisinés à la maison.

Toutefois, si vos symptômes disparaissent, la présomption de déficience en lactase est alors importante. Il est néanmoins indispensable de consulter votre médecin afin de porter un diagnostic définitif. Il sera alors temps d'envisager une alimentation sans ou pauvre en lactose.

Deux autres tests, pratiqués en laboratoire, sont réalisés à partir de l'ingestion d'une quantité déterminée de lactose.

  • Le test respiratoire à l'hydrogène (Breath Hydrogen Test), qui repose sur l'évaluation de la teneur en hydrogène dans l'air expiré par le patient avant et après l'absorption de 10 grammes de lactose en solution.
  • Le test de tolérance au lactose (Lactose Tolerance Test) qui, après absorption de la solution en lactose, permet de mesurer le taux de glucose dans le sang.

Il existe également le test du lactose (Scan) pour lequel un échantillon de salive ou de sang est nécessaire.
Cependant, ce test n'est pas scientifiquement prouvé car il ne décèle qu'une seule forme d'intolérance au lactose. Pour cette raison, ce test ne peut pas garantir un résultat sûr.